[email protected] Livraison express gratuite dès 50€ d’achats en France et Europe

  • fr

Ce n’est plus à prouver, le chanvre et le CBD qui en est issu possèdent de nombreuses qualités cosmétiques et bien–être, mais saviez-vous que sa transformation ne se limite pas aux crèmes ou aux huiles ? En effet, le chanvre est également reconnu dans le domaine du textile ! Grâce à sa fibre écologique ultra résistante, des possibilités inédites s’offrent aux entreprises souhaitant redonner à cette plante sa notoriété d’antan.

Focus sur une nouvelle tendance qui pourrait bien révolutionner l’univers du textile, on vous explique pourquoi !

La culture de coton : un constat alarmant

La fibre de coton est la fibre naturelle la plus produite dans le monde. Dans un contexte de consommation de masse, la culture de coton fait face à un problème: produire toujours plus, à un coût toujours plus faible. Une solution économiquement viable a bien évidemment été trouvée, et sans surprise, c’est M. pesticide qui endosse le rôle du sauveur.

Plus de 25% des pesticides utilisés dans le monde le sont pour la culture de coton

Les 2 principaux producteurs de coton sont la Chine et l’Inde, ils détiennent plus de 50% du marché mondial. Dans certaines régions d’Inde, on observe une augmentation significative des cas de cancer reliée aux pesticides utilisés pour la culture coton. Un fléau aussi bien pour nous les hommes que pour notre belle planète. Les terres sont asséchées et de plus en plus difficile à cultiver d’année en année. Le coton ne peut pas seulement se reposer sur l’apport des précipitations en eau de pluie et nécessite des systèmes d’irrigations importants. Les fleuves se voient détournés afin d’alimenter ces cultures au détriment de la population qui vie sur place. Les régions n’en sont que plus touchées, un schéma catastrophique sur le long terme… De manière plus générale, l’industrie du textile est la seconde industrie la plus polluante au monde, juste après celle du pétrole. Outre le coton, les matières synthétiques rejettent des millions de micro-particules à chaque lavage, un poison invisible. De plus, les teintures chimiques, utilisées dans la grande majorité des cas, contaminent l’eau et impact la santé des artisans… mais alors… existe t-il des solutions pour remédier à ce système qui marche sur la tête ?

Une solution écologique : le chanvre

Si nous examinons les alternatives possibles au coton, on remarque qu’elles sont nombreuses ! On peut ainsi évoquer la fibre de bambou, la jute ou encore l’ortie… Mais la reine des matière première est notre plante chérie : le chanvre.

 

En effet, la culture de chanvre est extrêmement bénéfique à de nombreux égards. Tout d’abord côté pesticide, elle obtient la note parfaite de 0% ! Le chanvre pousse partout, et sa capacité d’adaptation à tous les milieux et toutes les condition est impressionnante. Avec sa hauteur de plus de 5 mètres, elle empêche les mauvaises herbes de proliférer. De plus, avec ses racines ramifiées évoluant en profondeur, elle permet de nourrir la terre et de préparer le terrain pour les futures plantations.

C’est bien joli tout ça… mais une plante de 5 mètres doit avoir besoin d’une quantité d’eau très importante ? Et bien non, le chanvre n’a besoin d’aucun système d’irrigation, les niveaux de précipitation courants dans la plupart des régions du monde étant suffisants pour sa culture.

Enfin, en qui concerne la résistance de la fibre de chanvre, nous atteignons des records ! Réputée comme la fibre naturelle imputrescible la plus résistante, elle était mondialement utilisée pour faire entre autre le cordage des bateaux.

 

Pendant des siècles, le chanvre fût la matière première la plus travaillée & la plus répandue, alors pourquoi l’avoir oubliée alors que ses vertus écologiques sont si nombreuses ? 1937 est la date à retenir. Avec le Marihuana tax Act, les États-Unis disent STOP au cannabis. Les États-Unis ou plutôt les lobbys du coton, du pétrole, du nylon, de la presse… profitant de la montée du marché noir du cannabis, orchestrèrent un immense travail de propagande pour dénigrer et anéantir l’industrie du chanvre. La culture de chanvre étant la cible indirecte numéro 1, elle vît sa production drastiquement diminuée voir anéantis. Les matières synthétiques étant plus rentables, le chanvre fût alors oublié…

Une entreprise éthique et écologique ? C’est possible

Aujourd’hui nous souhaitons vous montrer une marque qui nous parle, Himalayan Made. Cette jeune entreprise aux valeurs humaines & écologiques a été créée par deux amis, Joséphine & Lucas. Leur démarche est simple, proposer une alternative au coton dans l’univers du textile en développant une gamme de sacs & accessoires en chanvre fait main, le tout, réalisé bien évidemment par une organisation Fair Trade certifiée. Himalayan Made fait partie de ces entreprises à taille humaine qui méritent notre attention.

Himalayan Made a décider de localiser sa production au Népal pour des raisons de savoir-faire & d’acquisition de matières premières. Ils misent sur la transparence et mettent en avant leurs entreprises partenaires. D’un côté se trouve Local Women’s Handicraft (LWH), une organisation créée par Nasreen Sheik, une figure reconnue mondialement pour ces discours anti Child Labour et Fair Trade. LWH s’occupe de la partie confection des sacs/accessoires & possède une éthique très poussée ! Son but est de former les femmes défavorisées népalaises en leur apprenant les métiers du textile afin de les rendre indépendantes. Elle respecte les 10 principes Fair Trade, les salariés sont payés 3 fois le salaire moyen népalais le tout dans un environnement de travail sain. Des jardins partagés sont à disposition des employés, un système de biogas est installé au sein de l’entreprise rendant les femmes indépendantes en énergie pour leurs différents besoins… bref, un véritable exemple à suivre.

Afin de garantir les produits les plus sains possibles, Joséphine & Lucas font appel à Kakani Himalayan Natural Dye (KHND) pour assurer la coloration de leur chanvre de manière 100% naturelle. Cette entreprise est en passe d’obtenir prochainement sont accréditation Fair Trade ! En efet, KHND est aussi engagée pour la cause des femmes défavorisées de la région de Kakani. De plus, afin d’obtenir les ressources végétales nécessaires à la coloration naturelle, les femmes de l’entreprises nettoient la forêt de Kakani lui garantissant un bel avenir. Ainsi, les pelures d’oignons, la rhubarbe ou encore le curcuma font le travail à la place d’éléments chimiques nocifs à la fois pour les artisanes & les utilisateurs.

Pour terminer, ils s’engagent en faveur de la communauté népalaise en soutenant une association partenaire nommée Himali à hauteur de 1 euro par sac vendu. Himali est une association qui vient en aide aux enfant démunis du Népal en les accompagnant pendant toute leur enfance. Grâce à la construction de 2 orphelinats au sud de Katmandou, c’est aujourd’hui une quarantaine d’enfants qui peuvent grandir épaulés par Himali. L’accès à la nourriture, à un logement, à l’éducation et aux soins sont primordiaux et sont les fondements de l’association. N’hésitez pas à aller sur leur site internet si vous souhaitez vous aussi participer aux côtés d’Himali.

Joséphine & Lucas nous ont également confiés qu’ils envisagent de soutenir leurs partenaires LWH & KHND afin de contribuer plus activement à leur combat. De plus, ils souhaitent s’engager avec une association aux vertus écologiques dans un futur proche.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier

Fyllde CBD for everyone

GRATUIT
VOIR